h1

Kurama no Hi Matsuri – Festival du Feu

22 octobre 2002

C’est en rentrant de la fac vers 18h, où j’ai rencontré les autres français de Marikouji. Ils m’ont dit que ce soir, il y avait la Kurama no Hi Matsuri ! J’étais même pas au courant, et eux non plus : en fait ils ont vu ça sur des affiches cet après-midi.

Cette fête a lieu chaque année le 22 octobre, comme la Jidai Matsuri d’ailleurs, mais uniquement dans le village de Kurama (à une demi heure de train de Kyoto environ, c’est un petit village paumé dans les montagnes). On y est donc allé à 20h00, et il y avait un monde fou ! Et surtout il y avait plein d’étrangers, je n’en ai jamais vu autant depuis mon arrivée au Japon. Enfin, c’était surtout des touristes américains, la majorité.

Pour cette fête, le village entier était décoré, avec des torches un peu partout. Le rendu était très joli, surtout que le village est situé juste à côté d’une forêt de bambous. Au centre du village, il y avait un immense feu, et tout le monde se pressait pour aller le voir de plus près. Il y avait près du feu de grandes torches portées par des villageois, ainsi qu’un mikoshi, et d’autres gens qui dansaient autour des flammes. Une fois ce « rituel » fini, on a pu tous s’approcher du feu, qui commençait à s’éteindre. C’est en tout cas une fête très ancienne à ce qu’on m’a dit !

Ensuite avec les deux français je suis allée en haut du sanctuaire du village, c’était assez loin à pieds (j’ai pas compté les marches mais il y en avait un paquet). Puis on a vu un immense arbre, entouré d’une grosse corde blanche épaisse, car cet arbre est, il paraît, sacré et porterait bonheur à ceux qui le toucheraient ! Ben pour le fun, moi aussi je l’ai touché, je verrai si ça me porte bonheur. Ensuite on est descendu, pour retourner au train, car le dernier est à 1h00 du matin, et il est près de minuit et demi… Il y a un monde fou qui fait la queue pour le prendre, alors au final on préfère attendre le petit matin et prendre le premier vers 6 heures. On passe donc la nuit dans un temple à discuter avec des touristes japonais également venus voir le festival, puis le matin vers 5 heures tout le monde se réchauffe dehors près des restes d’un des feux de la fête.

Cette fête, dont je n’avais jamais entendu parler, était vraiment géniale. Là, j’ai bien ressenti ce qu’est la « culture japonaise ». Sans parler que le village de Kurama est vraiment très joli ; et la nuit, le paysage ressemble beaucoup à ce que l’on voit dans le film Mononoke Hime… c’était très beau, en tout cas.

 

2 commentaires

  1. arg… j’veux aller o japon T_T


  2. Lol comme dans Princesse Mononoké !! Oh bordel ! La chance ! JE VEUT ALLER AU JAPON !!😥



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :