h1

Travailler au Toji Market

21 novembre 2002

Me voilà donc debout, à 4 heures du matin. Je rejoins vers 4h30 Cora dans le hall, et on part en vélo en direction de la rue sanjo dôri, où habite une vieille dame qui nous a invitées à travailler avec elle sur le marché de Toji !

On s’arrête à un chemin pour acheter quelques trucs à manger à un combini (heureusement que c’est ouvert 24h/24). On arrive pile à 5h, cette vieille dame japonaise est en fait très très gentille et surtout très petite (je dirais 1m50). On l’aide à mettre ses affaires dans sa fourgonnette, puis on monte dedans, et à 5h30 on arrive au marché. Il fait froid, et le soleil ne s’est pas encore levé… On monte le stand, c’est compliqué car il faut tout mettre dans un certain ordre, et on a bien fini vers 7h (le marché ouvre à 8h). Entre temps, la vieille dame (j’ai oublié son nom) nous offre un petit déjeuner qu’elle a préparé. C’est un petit déjeuner… à la japonaise ! Cora et moi on se retrouve donc avec du riz et des morceaux de poisson, le tout agrémenté de tsukemono. De bon matin, c’est dur à avaler, et je vois Cora qui regarde ce repas en se demandant si elle devrait manger ou non. J’essaye de manger, en fait c’est très bon, et c’est même légèrement sucré! C’est bizarre. Après ce petit déjeuner, j’ai un peu envie de vomir (non pas que c’était mauvais, mais parce qu’habituellement, je ne mange jamais le matin… donc manger du riz et du poisson, ça donne un peu un haut-le-coeur…) mais au bout de 20 minutes, ça passe !

La vieille dame nous dit de visiter un peu le marché, pendant qu’il n’y a pas trop de visiteurs. On a fait le tour, c’est très beau mais cher ! J’ai réussi à trouver deux kimono, à 1000 yens (10 euros) chacun. C’est des vrais kimono, pas comme ces trucs qu’ils vendent en France (ces kimono avec une ceinture, des poches et des boutons pour fermer… ). De retour au stand, la vieille dame s’absente quelques instants, elle va voir des collègues. Puis Cora part quelques instants pour acheter du café, donc je me suis retrouvée toute seule pendant 15 bonnes minutes à garder le stand. A 8h, les visiteurs et quelques touristes commençaient à affluer. Il y a même un étranger (américain? ;-p ) qui m’a regardée, les yeux écarquillés, car il comprenait pas ce qu’une étrangère faisait à garder un stand ! Rien qu’à voir son regard, j’étais morte de rire… Puis Cora et la vieille dame sont revenues ; et à la fin du marché (vers 16h30) il a fallu tout ranger, dans le même ordre qu’on avait déballé ! Le soir, je suis rentrée complètement crevée…

2 commentaires

  1. 10 euros le kimono ! c’est pas cher


  2. 1000 yens un kimono? Mais c’est donné !! Surtout quand on voit des premiers prix a 250 000 yens dans certains magazins (le prix d’une voiture d’occaze !)



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :