h1

Marikouji’s Party !

7 décembre 2002

Aujourd’hui fut une journée chargée !

Ce matin, il y a eu un entraînement à l’incendie à 10h. C’était prévu depuis quelques jours, et il fallait que tout le monde y participe. Pour cet entrainement, ils n’ont pas lésiné sur les moyens, il y avait même les camions de pompier ! On a donc appris à se servir des lances à eau et des extincteurs. Pour les extincteurs on était par groupe de trois, et les pompiers disaient « ichi, ni, san! » (1, 2, 3 !) et à « san », il fallait ouvrir l’extincteur. Quand c’était au tour de Cora de le faire, elle s’est trompée et l’a ouvert à l’envers, et elle s’est mise du produit partout ! J’ai jamais vu quelqu’un d’aussi maladroit, je pensais pas qu’il pouvait y avoir pire que moi…  L’après-midi, nettoyage collectif : ramasser les feuilles mortes qui trainent dehors. Super… Nous voilà donc tous dehors alors qu’il fait très froid, en train de balayer le sol et de ramasser les feuilles, tandis qu’à l’intérieur il y en a qui préparent la fête.

Et à 17h, c’est enfin le début de la fête de notre résidence, Marikouji ! En fait, je pensais (et les autres aussi d’ailleurs) que c’était une petite fête sympathique entre résidents, mais non… c’était bien officiel, avec les dirigeants de Marikouji en costard-cravate, et quelques profs… Il a même fallu s’accrocher un petit badge avec notre nom et notre pays d’origine dessus ! Il y avait aussi un immense buffet, constitué principalement de sushi et de bière (payé par la fac de Kyoto)… Magali, morte de trac et qui ne pensait pas que ça se passerait ainsi, à renoncer à chanter sa chanson d’ Okinawa, ainsi qu’à mettre son kimono. Bref, seulement une heure après le début de la fête, tous les japonais étaient bourrés, sans exception. Y a même un vieux qui est venu vers moi me demander d’où je venais. Apparemment il connaissait Grenoble, il était déjà allé plusieurs fois en France… Bref, il était bien lourd, et après il est allé poser la même question à Magali. La pauvre ! A la fin de la fête (20h…), il fallait tout nettoyer. Et surprise, c’est les invités qui nettoient ! Du coup, il faut aussi jeter la nourriture qui reste. Quel gâchis… il y a encore plein de sushi… Alors chacun, en douce, s’est pris une petite boîte remplie de nourriture, qu’on a ensuite planqué dans nos chambres… Là où on a rien pu faire, c’est pour la bière : Max, qui a une passion imodérée pour l’alcool, était choqué de voir les Japonais vider le contenu des bouteilles restantes dans un seau, pour ensuite aller le vider dehors. Max leur a demandé : « But why ? », et les japonais ont répondu en se marrant : « this is Japanese style ! ».

5 commentaires

  1. les couillons lol!! gachi!!! ^____^


  2. Ils ont aussi vidé les bouteilles pleines ?


  3. Les bouteilles à moitié pleines… celles qui n’étaient pas ouvertes, certains se les ont embarqué en cachette dans leur chambre!😄


  4. arf j aurais bien aimé voir la tete de max


  5. Mdr !! Pauvre max



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :