h1

3ème et dernière journée de voyage – Takayama

28 novembre 2006

Voici donc la dernière partie de mon voyage. Le jeudi matin, je devais quitter le minshuku, et après avoir rangé toutes mes affaires, je suis allée payer ma chambre. En tout cas pour 2 nuits et 2 dîners ca m’est revenu à 12 000 yens environ, ce qui fait à peu près 80 euros. Vers 9h30 je suis arrivée à la station de Takayama, et je suis partie faire du tourisme dans la partie ouest de la vieille ville. En tout cas il n’y avait pas beaucoup de soleil, et il faisait beaucoup, mais alors beaucoup plus froid que les jours précédents.

Je suis arrivée à 下二之町大新町 (Shimo nino machi ooshin machi), un quartier où des bâtiments traditionnels ont été préservés. Après être passée sous un immense torii, je suis arrivée dans un endroit rempli de temples et de sanctuaires. Il y avait également quelques musées, et celui qui m’a tout de suite intéressée fut le 高山祭り屋台会館 (Takayama Matsuri Yatai Kaikan), c’est-à-dire un hall d’exposition de chars utilisés lors du festival de Takayama, qui a lieu au printemps (les 14 et 15 avril) et en automne (les 9 et 10 octobre). Il est reconnu comme étant l’un des trois plus beaux festivals du Japon, avec la Chichibu Matsuri de la prefecture de Saitama, et la Gion Matsuri de Kyoto.

A l’entrée, une prêtresse dans son habit blanc et rouge accueille les éventuels visiteurs, et me montre un bout de carton ou c’est écrit en anglais si je veux un guide. Heu… non merci. Je me dirige dans le hall où il y a déjà quelques touristes. Les chars sont plutot grands et joliment décorés, je suis sûre que ça doit etre encore plus beau à voir durant le festival en lui-même.

On peut également regarder dans une salle de cinéma miniature une vidéo d’une vingtaine de minutes montrant le fameux festival. Apres avoir visité le reste du « musée », qui est assez petit, je fais un tour au sanctuaire de Sakurayama Hachimangu, puis j’arrive au 獅子会館 (Shishi Kaikan), un hall d’exposition/musée où l’on peut voir des masques de lion et assister à un spectacle de karakuri-ningyō (littéralement : poupées mécaniques).

Je vois qu’il n’y a que quelques spectacles par jour, le prochain est à 10h35 et je regarde l’heure : il est 10h30. Je me precipite au guichet pour acheter un billet, et je vais dans le hall. Là, je vois que le spectacle précédent n’est pas fini, alors je visite un peu le musée en attendant. Lorsque le spectacle se finit, tout le monde s’en va et il ne reste plus personne, mais je vais quand même m’asseoir sur l’une des chaises. La présentatrice du spectacle, voyant que je suis seule, me demande si je veux une représentation en anglais. Pourquoi pas ! Quelques minutes plus tard le spectacle commence, et je suis toujours toute seule dans la salle, ça fait vraiment spectateur privilégié. On pouvait y voir des automates qui servaient le thé et faisaient des acrobaties. Cinq minutes plus tard j’entends les portes qui s’ouvrent et d’autres personnes qui arrivent s’assoient quelques rangées derrière moi. Comme elles parlent en anglais je me retourne par curiosité, et je m’aperçois que je reconnais ces personnes, puisque ce sont les occidentaux pseudo-gothiques qui étaient dans le même bus que j’ai pris depuis Shinjuku pour venir jusqu’ici, le mardi matin. C’était amusant de les revoir ici. Mais lorsque ensuite des japonais sont arrivés, elle a automatiquement changé la langue et a abandonné tout de suite ses explications en anglais, pour se mettre à parler en japonais. Apres le spectacle, qui durait une vingtaine de minutes, je suis allée jeter un coup d’oeil à la galerie de masques de lion.

Je me suis ensuite un peu éloignée de la ville et me suis dirigée vers le nord, pour aller vers Teramachi et faire le Higashiyama Walking Course. Avant cela je suis allée dans un restaurant pour me restaurer un peu, même si je n’avais pas trop faim avec tous les mitarashi dango que j’avais mangés en chemin. Je me suis pris de la viande de boeuf de Hida et des soba, les spécialités du coin, et j’allais tranquillement manger tout cela lorsque deux japonaises se sont approchées de moi (encore ?), mais cette fois-ci c’était des personnes plutôt jeunes. Elles m’ont demandé si elles pouvaient donc s’asseoir à côté de moi, puis elles m’ont également posé plein de questions. Elles ont voulu savoir depuis quand j’étais là, et ce que j’avais déjà visité… En discutant un peu plus longuement, j’ai appris qu’elles venaient de la préfecture de Saitama, au nord de Tokyo, et je leur ai dit qu’avant j’habitais la-bas, avant de déménager dans la préfecture de Kanagawa et d’habiter maintenant dans la ville de Kawasaki, située entre Tokyo et Yokohama. Puis elles ont fini par me dire qu’elles sont venues jusqu’ici en voiture, et que le lendemain elles se rendaient à Shirakawa-go. Elles ont été vraiment très sympathiques et après le déjeuner, je suis repartie en direction de Teramachi, un endroit qui, comme son nom l’indique, est rempli de temples.

Le coin était vraiment très joli, et il n’y avait pas un chat. J’ai donc suivi le Higashiyama Walking Course, qui était indiqué par des pancartes, donc impossible de se perdre. Mais ça faisait vraiment parcours fléché, et même si au début je pensais que ça allait être quelque chose comme le Chemin de la Philosophie à Kyoto, en fait c’était beaucoup, mais alors beaucoup plus grand. Et surtout beaucoup plus long. Mais au moins, j’ai pu apercevoir de magnifiques jardins japonais. A un moment ce chemin s’éloigne de Teramachi, et rejoint le parc de Shiroyama. D’ailleurs je me demande pourquoi ça s’appelle « parc », puisqu’il s’agit en fait d’une grande forêt. Malgré mon plan je me suis bien évidemment paumée, et j’ai tourné en rond pendant un petit moment, me demandant pourquoi le panneau qui indiquait la direction du temple de Shorenji me faisait revenir sur mes pas.

Heureusement que j’ai remarqué plus loin deux personnes qui faisaient une randonnée, alors je les ai suivies et je suis arrivée à la fontaine Haku-un-sui. En fait la fontaine est assez petite, et il y avait même à côté des gobelets avec des dessins de poulet dessus pour pouvoir boire. Mais d’après mon guide, il s’agissait de l’une des 50 meilleures sources d’eau de la préfecture de Gifu, et c’est la seule dans tout Takayama. …C’est si spécial que ça ? En continuant plus au sud je suis enfin arrivée à la fin du Walking Course, et dans un sanctuaire aux multiples torii.

Finalement, tout cela m’aura bien pris deux heures au total, dont trente minutes a tourner en rond dans la forêt ; je suis ensuite redescendue dans le centre-ville, et je suis arrivée pres du Takayama Jinya, où j’étais déjà allée le premier jour, et où se tenait un marché de fruits et legumes. Le plus étonnant au milieu de tout cela était un énorme récipient rempli de soupe.

Voyant qu’il etait 14h et que mon bus partait à 15h, je suis revenue vers la station de Takayama. Le bus de retour était cette fois-ci plein, et le soir je suis arrivée à Tokyo, où plus précisément à Shinjuku, a 21h (sachant que je bossais le lendemain matin à 10h…).

Que dire de ce séjour ? J’ai vraiment beaucoup aimé, sauf le côté commercial de Takayama un peu trop prononcé. Mais c’est une ville tres jolie sinon, et j’étais bien contente d’y être allée en période creuse. Mais bon, ça ne m’a pas plus émerveillée que ça, peut-être parce que ça ressemblait trop à Kyoto. Quant à Shirakawa-go, en revanche c’était vraiment magnifique. Mais voyager jusque là-bas, c’est tout de même crevant, à cause du nombre d’heures qu’il faut passer dans le bus (et via le shinkansen, ce n’est malheureusement pas plus simple). En tout cas je remercie le site de Japan-Guide, qui m’a permis de bien organiser tout cela !

10 commentaires

  1. sympa l’idée de l’album photo en ligne ^_^


  2. Salut

    Je suis aussi allée à Takayama, l’été dernier. J’ai bien aimé le temple du Matsuri, et je me suis aussi perdue dans la foret… C’est vrai que je n’ai pas trop le sens de l’orientation, mais il faut dire que le plan de l’office du tourisme est pas terrible…
    Au marché, j’avais gouté des brochettes de boules de riz. Je ne sais pas si c’est la spécialité de la-bas ?
    Merci pour ton blog qui me permet prolonger mon expérience japonaise, et bonne continuation !
    Au fait tu connais Hikaru no go ?


  3. c pas possible c trop kawai ou quoi ?🙂


  4. euh je voulais dire « t’es »


  5. Dis donc, t’en fais des jolies photos !


  6. Celine >> les brochettes de boule de riz ce sont les « mitarashi dango « . C’est vrai qu’il y en avait beaucoup a Takayama! Sinon, oui biensur je connais Hikaru no Go, pourquoi cette question?😀


  7. Han, les feuilles de Momijiii, trop super !!!
    C’est vrai que c’est un peu bizarre: tu t’es pas sentie trop seule par moments ? Des fois c’est quand meme plus sympa de s’extasier devant un truc avec quelqu’un d’autre.


  8. « Elles ont ete encore plus surprises lorsque je leur ai dit que je preferais voyager toute seule. Raaah, je suis une incomprise. >_> » Mdrrrr,😄 Tu prefere voyager toute seule pour pouvoir visiter ce que tu veux ?
    Les photos sont magnifiques! Est ce une fausse impression, on dirait qu’il n’y a jamais grand monde dans les rues ? Pourtant c’est tellement joli que les gens auraient envie de flaner dans ces endroits, non ?
    Les Japonaises t’accostent souvent pour te poser des questions ? O_O


  9. Tanis >> oui je prefere voyager seule pour cette raison-la principalement.😀 Et non, ce n’est pas qu’une impression, mais il n’y avait pas grand monde dans les rues, malgre le fait que c’etait un jour ferie. >_> Et je te rassure mais on ne m’accoste pas non plus tres souvent pour me poser des questions, enfin surtout a Tokyo😄


  10. Super voyage !😄

    J’essaierai d’aller à Shirakawa-Go si jamais je vais enfin au Japon, merci pour ce petit guide détaillé ^^



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :