h1

Les problèmes de Nova (1)

1 octobre 2007

Non, je n’ai pas déserté mon blog, mais je suis plutôt occupée ces derniers temps. Enfin maintenant ce n’est plus le cas, parce qu’hier au boulot j’ai posé quasiment tous mes jours de vacances, et ce jusqu’à la fin du mois. M’enfin peut-être que ce sera inutile, parce que si ça se trouve, Nova fermera ses portes demain. Mais ça m’étonnerait que l’école survive encore longtemps…

Cela fait depuis le mois de juin que la situation s’est vraiment aggravée, depuis la sanction du gouvernement (même si cela fait depuis 2 ans environ que Nova est dans le rouge), mais c’est réellement à partir d’août qu’on en a vraiment ressenti les répercussions. Il n’y a plus d’argent à Nova : depuis le mois d’août, toutes les publicités concernant la boîte (que ce soit à la TV, dans le train…) ont disparu étant donné qu’ils n’ont pas payé les sociétés publicitaires. Des instructeurs qui habitent dans des appartements Nova se retrouvent presque à la rue, étant donné que la boîte ne paye plus le loyer depuis des mois (même si elle a déduit le montant de ce dernier de leurs salaires). De nombreuses écoles ferment, pour réduire les coûts mais aussi parce qu’ils n’ont pas payé non plus le loyer de certaines d’entre elles, et qu’ils se font littéralement jeter par les propriétaires. Les staffs et certains instructeurs ont vu leur salaire du mois d’août arriver en retard, mais pour le salaire de septembre (que l’on devait recevoir le 15 octobre), il devrait arriver ce vendredi (probabilité pour que cela arrive : 0,00001% de chances). Certains disent que l’on sera payé à la fin du mois. Je n’y crois pas trop non plus, étant donné qu’il y a des membres du staff japonais qui attendent encore le salaire qu’ils auraient dû recevoir le 27 septembre dernier ! Et dans les journaux, il semblerait que le président de Nova ne soit pas joignable et planqué on ne sait où. De plus, un homme qui aurait dû le rencontrer pour s’occuper d’une transaction et ainsi verser plusieurs millions de yens à la société a été arrêté samedi dernier par la police, pour blanchissement d’argent et fraude fiscale. Bref, c’est la joie.

Dans tout ça, les personnes qui vont avoir le plus de difficultés sont ceux qui travaillent dans la boîte depuis des années, sont mariés et ont une famille au Japon, et dont Nova est la source de revenu principale ; les autres personnes sont les nouveaux instructeurs qui continuent d’arriver, le plus souvent sans avoir eu connaissance de ce qui se passe ici, et qui ne toucheront aucun salaire… même si certaines branches à l’étranger ont arrêté de recruter (ceux d’Australie et de Nouvelle-Zélande, à ma connaissance), et que d’autres retardent le départ des nouveaux instructeurs. Sans compter les nombreux étudiants qui ont déboursé des milliers de yens qu’ils ne reverront jamais, même en intentant un procès en justice contre la boîte.

Et vu que le président de Nova ne veut pas annoncer la banqueroute, ce problème risque de traîner jusqu’à la fin de l’année (si la boîte continue), sans que personne ne soit payé, ou alors toujours en retard : mais au train où vont les choses, et vu que la majorité des instructeurs n’iront pas travailler à partir de samedi si on ne reçoit pas de salaire, ça risque de fermer le 1er novembre. Pour renverser les choses, il faudrait vraiment un gros miracle, mais je n’y crois pas trop.

L’autre problème, c’est que lorsque la boîte fera faillite, ce seront pas moins de 4000 employés qui se retrouveront sans boulot. Mais j’ai entendu de la part de certains de mes collègues anglophones que la majorité va rentrer au pays. D’autres vont rester ici et chercher du boulot, voire même en attendant demander le chômage, mais ça serait une minorité (et dont je ferai sûrement partie).

Je me demande en tout cas quelles seront les conséquences sur l’industrie des langues étrangères, au Japon. Cela risque de n’être pas très bon, mais je sais que beaucoup de japonais continueront cependant d’aller dans d’autres écoles : la majorité de mes étudiants de français m’ont dit ça, parce qu’ils ne veulent pas abandonner la langue française ; mais certains sont un peu refroidis et m’ont dit préférer avoir dorénavant des leçons privées.

On verra bien ce vendredi, qui est le jour où Nova doit rendre son rapport financier au JASDAQ (l’équivalent asiatique du NASDAQ). Et si les résultats sont insuffisants, ce qui est bien parti pour, la société sera décotée en bourse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :